Actualités

Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux
Catégorie
Historique
banniere

Aptitude au Contact alimentaire

Les Matériaux au Contact Des Aliments (MCDA) sont omniprésents au cours du cycle de vie des denrées alimentaires : on les trouve aussi bien au niveau du stockage (cuves, citernes, silos...), de la fabrication (trémies, convoyeurs, mélangeurs...) que des emballages qui les contiennent.

Homologations-Contact-Alimentaire-cycle-alimentaire

Il faut donc s'assurer que les substances qui composent les différents matériaux utilisés ne sont pas source de risque sanitaire : le Règlement CE N°1935/2004, régit la qualité des produits et des services relatifs aux matériaux destinés au contact des denrées alimentaires.

REVETEM vous propose des solutions

La règlementation "Alimentarité des Matériaux" fait partie des contraintes spécifiques auxquelles plusieurs de nos revêtements certifiés peuvent répondre. N'hésitez pas à nous consulter pour tout besoin dans ce domaine.

Règlementation

Depuis 2004, le responsable de la mise sur le marché d'un produit doit s'assurer que ce dernier répond bien aux règles en vigueur (obligation générale de conformité).

Le fournisseur des matières premières doit garantir à son client l'aptitude à entrer en contact avec les aliments en fournissant une déclaration écrite de conformité, délivrée par un laboratoire agréé.

Au niveau européen, un règlement général définit et distingue les caractéristiques de 17 types de matériaux destinés à entrer en contact avec des denrées alimentaires :

- les matières plastiques ,
- les celluloses régénérées,
- les élastomères et le caoutchouc,
- les papiers et cartons,
- les céramiques,
- le verre,
- les métaux et alliages,
- le bois,
- les produits textiles,
- les cires de paraffine et cires microcristallines,
- les matériaux et objets actifs,
- les colles,
- le liège,
- les résines échangeuses d'ions,
- les encres d'imprimerie,
- le silicone,
- les vernis et revêtements.

La base de ce règlement est le principe d'inertie, d'après lequel les matériaux ne doivent pas céder aux aliments des constituants dans des quantités susceptibles de présenter un risque pour le consommateur ou de modifier les caractéristiques organoleptiques ou la composition de l'aliment.

N'hésitez pas à nous consulter !

Partager cet article :

Actualités

Aucune information à afficher !